​Bilan 2017 du thermalisme en France

Produits/services pour seniors

Le CNETh vient de dévoiler les chiffres du thermalisme en France pour l’année 2017. La barre des 600.000 curistes a été dépassée soit une hausse de 1.8% par rapport à 2016 et de plus de 20% sur 10 ans.

Thermalisme


C’est quoi le thermalisme ?

Le thermalisme correspond à l’exploitation et l’utilisation des eaux thermales dans une station thermale. Le patient (surnommé le curiste) suit des soins dans une station thermale à base d’eau thermale pendant 3 semaines pour soulager ou soigner une ou plusieurs pathologies. La cure thermale est souvent confondue avec la thalasso. Cette dernière utilise de l’eau de mer (eau de source pour la cure thermale) et n’est pas reconnue par l’assurance maladie.

Le thermalisme en quelques chiffres

On trouve 89 stations thermales et 110 établissements thermaux en France. Ils sont répartis dans la France entière avec une forte représentation dans les massifs (Pyrénées et Alpes). Les différents centres sont spécialisés dans des orientations différentes (on en compte 12). Une cure thermale est prise en charge par l’assurance maladie (remboursement sur la même base que des médicaments) si elle est prescrite par un médecin et si elle dure 21 jours.

En 2017, l’âge moyen des curistes était de 64 ans et 78% des curistes ont fait une cure en rhumatologie (l’arthrose étant la pathologie la plus courante).

Un curiste dépense en moyenne 1200 euros pendant son séjour (ce budget inclus le logement).

Efficacité d’une cure thermale

Vacances au frais de l’assurance maladie ? L’étude Ecotherm sur l’arthrose démontre le contraire ! La cure permettrait de réduire de 10% les dépenses de santé car après une cure thermale le curiste va consommer moins de médicaments, devra moins se rendre chez son kinésithérapeute ou son médecin. De plus, depuis quelques années, de nombreuses études sont publiées dans des magazines scientifiques prouvant l’efficacité d’une cure thermale.

Comment faire une cure thermale ?

De nombreuses pathologies sont traitées en cure thermale (arthrose, asthme, obésité, jambes lourdes, maladies cardio-artérielles, …). Le médecin généraliste est le meilleur interlocuteur pour vous orienter dans le centre thermal qui vous correspond le mieux.

Budget à prévoir

Les soins dans les centres thermaux sont remboursés par l’assurance maladie et par votre complémentaire. Reste à la charge du curiste l’hébergement, la nourriture et les loisirs.