​Comment organiser un loto entre amis ou un loto associatif ?

Produits/services pour seniors

Le loto fait partie des évènements ludiques fortement ancrés dans la culture française. On ne parle pas du Loto de la Française des Jeux mais bien des traditionnels lotos où le panier garni fait partie des lots incontournables. Ce jeu est régi par diverses règles lorsqu’il est ouvert au public mais c’est aussi une activité que vous pouvez organiser en petit comité, pour le simple plaisir de jouer ! Pour mettre en place un loto privé ou un loto public par le biais d’une association, suivez nos conseils !

Organiser un loto entre amis

Comment organiser un loto entre amis ?

Organiser un loto entre amis, ou en famille est bien plus simple que de le faire par le biais d’une association. Ici pas de salle à louer, pas de déclaration à effectuer. Vous n’avez besoin que de cartons de loto et de jetons, ainsi que quelques lots symboliques. Pour garder l’aspect convivial de l’événement et éviter toute infraction à la législation, la participation se doit bien sûr de rester totalement gratuite et restreinte à un cadre privé. Comme pour tout jeu de société, les esprits peuvent s’échauffer, d’autant plus lorsqu’il y a des dotations en jeu. C’est sur ce point qu’il convient donc de faire un effort en étant imaginatif. Vous pouvez ainsi mettre en jeu toutes sortes de lots amusants comme une boîte de sardines, un stylo usagé, une couronne en papier… Le plaisir de jouer est préservé et les lots ne sont là que pour servir de prétexte au plaisir de crier « Quine ! ».

Comment organiser un loto avec une association ?

Pour préserver l’aspect ludique du loto et éviter les dérives qui en feraient une activité pécuniaire, ces derniers sont strictement encadrés par des lois.

Plusieurs notions sont donc à prendre en compte à commencer par la dimension de l’évènement. En effet, organisé via une association et donc ouvert ouvert au public, le loto doit rester relativement restreint. Faire trop de publicité autour de l’évènement ou capter un trop grand nombre de participants détermine la frontière entre loto traditionnel autorisé et loto commercial prohibé. Même si cette limite reste floue et l’appréciation des législateurs, elle est toutefois bien compréhensible par les organisateurs : un loto doit rester un petit événement local sympathique et sans gros enjeux. Les dotations sont à ce titre également réglementées : pas de lots d’argent, pas de lot remboursable. Le jambon reste donc de mise et d’une manière générale les biens mis en jeux doivent rester de valeur modérée. 

Les recettes du loto sont destinées à financer les activités de l’association mais pas ses frais de fonctionnement, ni ses dépenses courantes. A ce titre elles sont exonérées d’impôt. Il est nécessaire de tenir une comptabilité, sachant que l’administration fiscale se réserve un droit de regard sur l’utilisation des fonds récoltés. La mise maximale est définie selon un plafond fixe de 20€, quelle que soit la dimension de l’association qui l’organise. Cette limite a pour but de restreindre les possibilités d’organisations de lotos ayant pour but de réaliser des bénéfices.    

(Publi-rédactionnel 05/11/2018)