Entreprises et associations pourront bientôt déposer leurs offres d'emplois

Emploi Senior

09 février 2009 : Entreprises et associations pourront bientôt déposer leurs offres d'emplois sur ce site
NOUVEAU
: vous avez été nombreux, entreprises et associations à nous solliciter pour déposer vos offres d'emploi destinées aux seniors.
Parmi vous beaucoup de prestataires de services à la personne.
En effet, les difficultés que vous rencontrez dans le recrutement de candidats vous font plus souvent opter pour des recrutements de seniors réputés de confiance, avec plusieurs dizaines d'années d'expériences à leur actif.
Pour répondre à cette demande et pour offrir de nouvelles opportunités d'emplois et d'activités aux seniors inscrits sur notre site, d'ici quelques semaines le site viendra s'étoffer de nouvelles offres d'emplois entreprises.
Pour toute information sur les modalités de dépôt d'annonce entreprises : contactez nous 

Cotisations dues en cas de cumul emploi-retraite
En cas de cumul d'une retraite et d'une activité salariée, les rémunérations sont soumises aux cotisations de sécurité sociale (part patronale et part salariale).

Devront être payées, les cotisations d'assurances sociales (assurance maladie, maternité, invalidité, décès), la contribution de solidarité autonomie, les cotisations d'allocations familiales, d'accident du travail, d'assurance vieillesse, les contributions d'aide au logement, le versement transport éventuel, ainsi que la CSG et la CRDS. Les taxes sur salaires, construction, apprentissage et formation professionnelle sont également dues.

Les cotisations chômage le sont aussi, sauf si le salarié a 65 ans et plus. La part salariale des cotisations de retraite complémentaire Agirc Arrco n'est pas due, quel que soit l'âge du salarié, mais la part patronale l'est. Ces dispositions sont également applicables à la cotisation AGFF et à la CET.

Les cotisations dues sont calculées sur le montant de la rémunération sans tenir compte des pensions ou rentes de vieillesse perçues. De plus, le retraité cotise à l'assurance chômage et à l'assurance vieillesse sans que ces cotisations génèrent de droit. Il ne pourra pas percevoir le chômage s'il est licencié et il n'acquiert pas de droits supplémentaires pour sa retraite.
(Source : actuEL-RH.fr)