EXCELLENTES ANNEE 2009

Informations Pratiques

TOUTE L'EQUIPE DE SENIORSAVOTRESERVICE VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2009 !

 ACTU EMPLOI SENIORS

21 janvier 2009
Cumul emploi retraite et retraites complémentaires

La fin de la restriction du cumul emploi/retraite ne s’applique qu’au régime général (retraite de base versée par la Sécurité sociale).
Le cumul d'une retraite complémentaire avec un emploi est possible à certaines conditions : la somme des revenus et des retraites perçues reste inférieure à l'un des trois critères suivants :
- un montant égal à 160 % du Smic
- au dernier salaire normal d'activité revalorisé
- au salaire moyen des dix dernières années d'activité.


13 janvier 2009
L’âge de dispense de recherche d’emploi, auparavant accordée aux chômeurs de plus de 57 ans et demi, est progressivement relevé à :
- 58 ans à partir de janvier 2009,
- 59 ans à partir de janvier 2010,
- 60 ans à partir de janvier 2011.
LOI n° 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale pour 2009
(Source : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000019942966&dateTexte)

1er janvier 2009
Depuis le 1er janvier 2009, chaque salarié peut cumuler sa retraite de base (régime général) avec ses revenus salariés sans limitation de montant.

17/12/08
La loi du 17 décembre 2008 -
loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009- (parue au JO du 18/12/08) comporte un certain nombre de dispositions modifiant le code du travail et/ou ayant un impact sur les informations diffusées sur le site du ministère du travail. Pour l’essentiel, ces dispositions sont les suivantes.

Retraite
La loi du 17 décembre 2008 modifie le régime de la mise à la retraite d’office fixé à l’article L. 1237-5 du code du travail. Tout en conservant dans son principe la faculté pour l’employeur de procéder à la mise à la retraite d’office d’un salarié ayant atteint l’âge de 65 ans, elle ouvre à ce dernier la possibilité de repousser cet âge pendant au plus 5 ans, par l’instauration d’un mécanisme d’interrogation annuelle dans le cadre duquel le salarié pourra faire valoir son intention de continuer à travailler. Un décret fixera les conditions de mise en œuvre de cette disposition. Par ailleurs, poursuivant le mouvement de résorption des exceptions au droit commun entamé par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2007, qui avait tari la voie des dérogations par voie conventionnelle, elle prévoit que les dérogations pour les salariés entrant dans des dispositifs de préretraite ne pourront concerner que les dispositifs ayant pris effet avant le 1er janvier 2010.
Le régime du cumul emploi-retraite est assoupli au profit des assurés qui remplissent les deux conditions suivantes : avoir liquidé leurs pensions de vieillesse auprès de la totalité des régimes de retraite de base et complémentaires légalement obligatoires, dont il ont relevé et avoir liquidé leurs pensions de retraite, soit à partir de l’âge de 65 ans, soit à partir de l’âge de 60 ans s’ils ont justifié d’une durée d’assurance ouvrant droit au taux plein. Pour ces assurés, sont ainsi levées les deux limites actuelles au cumul emploi-retraite : le délai de latence de 6 mois avant de retourner chez son dernier employeur et le plafond de cumul de ressources.
(Source : www.travail.solidarité.gouv.fr)

A noter : ceux qui seraient partis à la retraite en subissant un abattement (décote),
faute de pouvoir prétendre au taux plein, restent soumis à l'ancien régime de cumul emploi/retraite (cumul autorisé dans la limite de la moyenne des trois derniers salaires ou de 1,6 Smic si ce calcul est plus favorable au retraité).

16/12/08
Les plus de 65 ans veulent travailler
Une étude réalisée par LH2 révèle que beaucoup de personnes de plus de 65 ans souhaitent continuer à travailler. Au contraire, les autres classes d'âge sont globalement contre les nouvelles mesures de report de l'âge de la mise à la retraite d'office. A croire que l'âge, ce n'est que dans la tête.
A rebours des autres catégories d'âge, les plus de 65 ans ont envie de travailler. Résultat surprenant, la part des 65 ans et plus souhaitant travailler est de 60%. Ils sont donc en majorité favorables au report de l'âge de mise à la retraite d'office. Cette opinion contraste beaucoup avec l'opinion des autres classes d'âge. Ainsi, 79% des salariés sont opposés à cette mesure.
Cette opinion est motivée par le fait qu'ils pensent rester actifs le plus longtemps possible à 53%. Leur volonté de maintenir leur niveau de revenu le plus longtemps possible à 41% arrive en seconde position.
(Source : seniorscopie.com)


5/11/08 : L'Assemblée nationale a adopté le projet de loi de financement de la sécurité sociale de 2009.
- L'âge de la mise à la retraite d'office est passé de 65 à 70 ans. La mesure devrait être applicable au 1er janvier 2009.
- Les personnes qui le souhaitent peuvent partir à la retraite à 60 ans.
- Pour toucher une pension à taux plein elles devront cependant avoir cotisé 40 années et 41 années à partir de 2012.
- Un salarié qui continue à travailler après 60 ans et qui a cotisé 40 ans, bénéficie d'une surcôte.
En revanche une personne qui continue à travailler jusqu'à 65 ans mais qui n'a pas atteint ses 40 annuités de cotisation, verra sa pension réduite proportionnellement au nombre d'années de cotisations réduites.
- Cette surcote est de 3%/an, le texte qui vient d'être voté la porte à 5% par année de travail supplémentaire. Les salariés peuvent aussi préférer à cette surcote, le cumul d'un emploi et de leur retraite.


28/10/08 (source Etude Kelly Services)
 Seuls 15% des Français interrogés pensent que leur pension leur assurera un niveau de vie convenable.
 53% des sondés accepteraient de travailler à la retraite surtout pour des raisons financières.
 Rester actif (53%) ou améliorer ses revenus (36%) sont des motivations importantes.
 Hommes (62%) et femmes (74%) prenant leur retraite sont plus tentés par le travail à temps partiel qu'à temps plein.