Les avantages fiscaux de l'assurance vie

Produits/services pour seniors

L'assurance vie se définit comme un support d'épargne permettant de placer son argent. Les avantages d'un tel dispositif sont nombreux, afin de se construire un patrimoine qui pourra être versé à ses descendants ou qui permettra d'assumer un projet de grande envergure. Elle s'avère bien plus rentable qu'un simple livret épargne et les avantages fiscaux qui en découlent sont eux aussi plus intéressants. Si vous pensez à votre descendance, notez que vous pourrez ainsi léguer une partie de votre patrimoine sans frais de succession.

Assurance vie senior

Les avantages d'une assurance vie

Au travers de ce dispositif, vous assurez votre retraite aussi bien que la sécurité financière de vos proches en cas de décès. De votre côté, l'épargne que vous vous constituez peu à peu va fructifier avec le temps, afin de vous constituer une rente intéressante. Elle pourra vous servir à assumer paisiblement votre retraite ou à faire naître des projets d'avenir.

Si l'assurance vie est tant appréciée des Français, c'est parce qu'elle est multitâche. Elle permet de se constituer une épargne tout en assurant votre succession, votre retraite et une rémunération constante. La possibilité d'effectuer un don depuis votre assurance vie représente également un atout de taille si vous souhaitez commencer à distribuer votre patrimoine à votre entourage.

Il existe aujourd'hui des modes de gestion diversifiés pour s'adapter aux besoins de chacun : la gestion libre, dont vous gérez tous les aspects, et la gestion sous mandat, plus personnalisée.

Une fiscalité intéressante

Si elle est bien comprise, la fiscalité de l'assurance vie est très avantageuse. Pour faire simple, plus le contrat est ancien, plus les avantages seront intéressants.

Le calcul imposable sur les plus-values

Dans le cas d'un rachat total ou partiel de votre contrat, il convient de calculer la part des plus-values qui se rapporte aux différents versements. Si ces derniers ont été effectués avant le 27 septembre 2017 (soit avant la réforme fiscale entrée en vigueur le 1er janvier 2018), ils ne sont pas soumis aux mêmes règles fiscales que les versements effectués au-delà de cette date.

On assiste alors à un barème progressif de l'impôt sur le revenu concernant les plus-values :

  • Si le revenu imposable est inférieur à 9964€, le taux d'imposition est nul
  • Jusqu'à 27519€, il est de 14%
  • Jusqu'à 73 779 €, le taux d'imposition s'élève à 30%
  • Jusqu'à 156 244 €, il est de 41%
  • Pour toute somme supérieure, comptez 45%

L'abattement fiscal sur les plus-values

Pour faire suite à l'imposition sur les plus-values, il convient de se pencher sur d'autres avantages fiscaux.

À partir de votre 8ème année de cotisation, les conditions changent : vous bénéficiez d'un abattement de 4 600 € par an pour les célibataires, divorcés ou veufs et de 9 200 € par an pour les couples qui déclarent leurs impôts en commun.

Les intérêts prélevés

Le but de l'assurance vie est de laisser fructifier autant que possible son épargne sans y toucher. Si toutefois vous avez besoin de fonds, il vous est possible d'en retirer. Les intérêts qui vous seront prélevés dépendront de la durée de vie de votre contrat. Ainsi, plus vous attendez, plus vous êtes gagnant.

Si vous souhaitez retirer de l'argent avant 4 ans de contrat, les intérêts s'élèveront donc à 35% de la somme prélevée. Entre 4 et 8 ans de contrat, on constate déjà une très forte baisse des intérêts, qui chutent à 15%. Au-delà, ils baissent à 7.5%.

Dans tous les cas, notez que si vous n'effectuez pas de rachat pendant la durée de votre contrat, vous êtes exonéré d'impôts.

La fiscalité en cas de décès

Au moment d'un décès, la gestion de l'assurance vie entre dans le domaine de la succession. Au travers du patrimoine que vous léguez à vos enfants avec votre assurance vie, vous les dispensez ainsi des droits de succession. Notez que si vous léguez votre assurance vie à votre conjoint, celui-ci se verra exonéré de toute fiscalité. Pour les autres membres de votre famille, le cas est un peu différent :

  • Si l'assuré décède avant l'âge de 70 ans, chaque bénéficiaire peut toucher jusqu'à 152 500 euros sans être imposé. Au-delà de cette somme, il faudra compter 20% et 31,25% pour les sommes excédant 852 500€.
  • Si l'assuré a plus de 70 ans au moment du décès, les règles ne sont plus les mêmes. Jusqu'à 30 500€ d'intérêts, il n'y a pas de droits de succession. Au-delà, ce sera réintégré dans la succession.

Dans tous les cas, la fiscalité est bien plus avantageuse dans le cadre d'une assurance vie que dans un autre mode de succession.

Assurance vie et avantages fiscaux

Les autres avantages de l'assurance vie

L'assurance vie séduit de plus en plus de personnes qui envisagent déjà leur retraite et la gestion de leur patrimoine. C'est une solution tout-en-un, qui permet de gérer son argent de manière rentable, à un seul et même endroit.

Des fonds facilement accessibles

Comme nous l'avons vu, il est possible de retirer votre argent placé quand vous en avez besoin. Un projet de vie ? Un souci momentané ? Votre argent n'est pas bloqué. Bien sûr, pour bénéficier d'une fiscalité intéressante, il est toutefois préférable d'attendre 5 ans avant d'effectuer tout type de retrait.

Ces retraits occasionnels n'imputent en rien la validité de votre contrat, qui continuera alors de prospérer.

Un investissement sécurisé

Il existe différents types de placements en matière d'assurance vie :

  • Le placement en euros
  • L'investissement sur les marchés financiers
  • Les offres immobilières
  • Le produit structuré

En matière de sécurité de placement, nous allons davantage nous pencher sur l'épargne en euros. Votre argent ainsi placé ne court absolument aucun risque et vous bénéficiez d'une rémunération et d'une fiscalité intéressantes sur l'argent épargné.

Une solution d'épargne complémentaire

De nombreuses personnes possèdent des livrets d'épargne divers, comme le LDD ou le livret A. Ce n'est pas un mal, car ces modes de placement permettent de retirer de petites sommes pour les besoins quotidiens.

En se constituant une plus grosse épargne en parallèle par l'intermédiaire d'une assurance vie, on sait que l'on peut y placer de plus grosses sommes destinées à de plus gros projets ou à assurer l'avenir de ses proches. En ayant de petites épargnes à côté, on est moins tenté de prélever de l'argent sur l'assurance vie, qui vous permet ainsi de continuer à bénéficier de conditions fiscales bien plus avantageuses pour vos projets à long terme.