​Comment devenir dame de compagnie une fois arrivée à la retraite ?

Produits/services pour seniors

Être dame de compagnie une fois arrivée à la retraite

Par nécessité ou pour rester active socialement, un senior peut choisir d’occuper le rôle d’homme ou de dame de compagnie auprès de personnes âgées. Comme cette fonction ne demande pas de diplôme spécifique, elle reste très accessible !

Devenir dame de compagnie quand on est retraitée

Dame de compagnie, un métier encore très accessible

Les seniors, jeunes retraitées peuvent proposer leurs services de dame de compagnie ! Par nécessité ou par choix, exercer  ce métier n’est pas difficile d’accès pour les profils seniors. Le petit plus, bien qu’il ne soit impératif, serait d’être détenteur d’une formation d’auxiliaire de vie. Cette formation permet de proposer des services annexes à la personne âgée, et ce, en toute confiance et sécurité.

Actuellement, la réglementation autour du métier est encore très vague. Il n’existe, en effet, aucun texte, ni dispositif qui apporte de précision sur le statut de dame de compagnie. Ainsi, c’est une opportunité pour les retraitées d’exercer ce métier, pour arrondir leurs fins du mois ou simplement pour créer du lien social.

Une dame de compagnie est une personne de confiance et surtout bienveillante qui sera présente pour rompre la solitude du parent âgé. Elle s’engage envers la famille de la personne à accompagner à égayer le quotidien de leur proche, tout en prenant soin d’eux.

L’auxiliaire de vie retraitée serait la personne adéquate pour ce poste. Toutefois, le métier de dame de compagnie reste ouvert à tous. Il faut souligner que ce métier n’inclut pas les soins ni l’aide à la toilette ou l’aide à l’habillage ni le ménage. Mais, cela peut être le cas si la personne est formée et en a les compétences.

Le rôle d’une dame de compagnie

Être dame de compagnie est très enrichissant. Son rôle est essentiellement d’échanger,  proposer une présence à un personne âgée et /ou en perte d’autonomie. Pour les seniors qui exercent ce métier, il sera chose aisée de trouver un sujet de conversation. On pourra demander à une dame de compagnie de proposer un jeu à la personne âgée, de lui faire la lecture, de l’accompagner lors de sorties, l’aider à préparer le repas ou tout simplement de discuter …

Une dame de compagnie pourra être sollicitée également pour des gardes de nuits afin de proposer une présence rassurante ou pour gérer quelques démarches administratives simples (courrier, classement …). Ces services varient en fonction des besoins de chaque personne âgée.

La dame de compagnie est sollicitée pour sa présence amicale, souvent pour des missions limitées à quelques heures par jour mais aussi sur des créneaux qui peuvent s’étaler sur toute une journée. Durant ces « visites de convivialité », elle consacre par exemple du temps pour échanger et partager ses souvenirs ou les moments forts de sa vie. 

Une dame de compagnie peut être amenée à faire un trajet en voiture pour « tenir compagnie » durant un voyage. Il lui faudra dans ce cas bien prévenir sa compagnie d’assurance si elle utilise son véhicule ou l’assurance de la personne accompagnée si elle conduit le sien.

La différence entre une dame de compagnie et une auxiliaire de vie

Ces deux fonctions sont plutôt complémentaires, bien que l’on pense souvent qu’elles sont similaires. Or, on peut être auxiliaire de vie et dame de compagnie, mais pas l’inverse ! En effet, l’auxiliaire de vie pourra aider au lever ou coucher de la personne, lui faire sa toilette mais ces tâches ne pourront pas être confiées à une dame de compagnie. Son rôle devra surtout se focaliser sur la discussion et les échanges amicaux.

Bienveillance et empathie sont des qualités recherchées par les familles qui cherchent à recruter une aide pour leurs parents âgés.

Vous souhaitez découvrir des offres de dame de compagnie ? C’est pas ici.



Articles Associés : Aide aux personnes âgées

Dame de compagnie pour personnes âgées  De jeunes retraités actifs au service de vos parents âgés

  Des robots compagnons au service du Bien Vieillir chez soi